Le Cocon, Klaus Pinter

Destiné à la Chapelle des Jésuites à Cambrai, Le Cocon appartient à un cycle d’installations éphémères réalisées exclusivement pour le lieu qui les accueille. Ces sphères et volumes gonflables investissent temporairement des monuments historiques comme le Panthéon à Paris (Rebonds, 2002) et l’Albertina Museum à Vienne, en Autriche (La conquête de l’air, 2005-2006).

L’artiste

Klaus Pinter

LE SITE

Cambrai, Chapelle des jésuites. ©Office de Tourisme du Cambrésis.

LA VILLE

Cambrai, Porte Notre-Dame. ©F. Moreau

A proximité

– « Qu’est-ce qu’un matériau? » à la Maison Falleur
– « Formes et lumière: la sculpture dans l’art construit » au Musée
– « Construire un monde » à Raillencourt-Sainte-Olle

Sur Internet

>> Lire l’article de Valérie Marchi dans « L’Oeil », n° 537 – Juin 2002 au sujet de Rebonds présentée au Panthéon.
>> Page dédiée à cette série sur le site Internet de l’artiste.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s