Exposition personnelle de Nicolas Sanhes

Nicolas Sanhes, "La Grande Blanche", 2008 Acier carré, 250cm x 385cm x 350 cm ©Association Escaut & Acier

LE PROJET

« L’acier est le matériau le plus adapté à la monumentalité de mes sculptures et pour être plus précis, la poutrelle métallique appelée HEA, utilisée dans le bâtiment. Je l’emploie depuis plusieurs années, c’est le matériau le plus utilisé dans la sculpture ; le plus connu d’entre nous à l’utiliser est sans aucun doute l’artiste Mark di Suvero pour qui j’ai un profond respect. A la différence que dans ma sculpture, je ferme les deux côtés pour effacer ce référent, au profit d’une ligne parfaitement carrée qui dessine une forme dans l’espace, car peinte, il est difficile de savoir au premier coup d’œil, s’il est bien question d’acier. Ce matériau m’offre des multiples possibilités d’utilisation, mais pour moi ce n’est pas uniquement le matériau qui fait la sculpture, il y participe, c’est la forme qui m’intéresse, et sa présence dans l’espace.

Mon travail de création se concentre sur une recherche continue de la forme.

Les principes fondamentaux reposent sur les idées liées proprement à la sculpture, je veux dire à ses principes physiques: d’équilibre et de déséquilibre, de lourd et de léger par exemple. Mais pour moi, il y a un point plus important c’est comment les choses s’organisent entre elles, comment elles trouvent leur résonance pour ne faire qu’un.

A première vue, cela peut vous apparaître comme un assemblage de lignes désordonnées, en réalité, c’est tout son contraire, c’est de ces ajustements précis que la sculpture trouve son énergie et sa dimension d’œuvre.

Mais tout aussi important dans mon travail: la ligne est en premier lieu ligne, elle est fermée. Alors, elle devient forme tout en restant ligne. Construite de quinze segments de droite, aux angles complexes, me permettant de structurer l’espace sur plusieurs plans, tout à la fois horizontaux et verticaux, elle m’offre ainsi plusieurs combinaisons de mises en espace de formes sculpturales.

Pour finir, je tente d’utiliser ces lignes, ces formes selon plusieurs intentions, ces lignes participent de la sculpture par leur prise de l’espace qui donne la forme visible de l’œuvre, avec observation, nous pouvons l’associer à une forme primaire comme un parallélépipède rectangle par exemple.

Ma volonté est de pouvoir basculer ce système pour utiliser ces lignes-formes comme des formes proches des fractales de sorte à basculer ses principes intrinsèques.

C’est ce sujet unique que je traite à travers chacune de mes œuvres, qu’elles soient sculptures ou dessins. »

Nicolas Sanhes, décembre 2010

L’Artiste

>> Nicolas Sanhes

LE SITE, la ville

>> Parc Albert Dorge à  Neuville-sur-Escaut

>> Site Internet de l’artiste

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s