C.G. Simonds

C. G. Simonds (né en 1937, à San José, Californie) est diplômé des universités américaines (BA painting de San José, MA sculpture de Berkeley). Il vit et travaille dans la Nièvre et en Californie. Résident à La Vie des formes, il y a réalisé la plupart des sculptures présentées au Cateau, à Caudry et à Wavrechain. Simonds aime les « jeux sérieux » dont parle Platon. Il s’interroge devant un déséquilibre, il tord le métal, il imagine des nœuds étranges et occupe l’espace avec évidence. De même que dans les romans policiers et les scénarios de films qu’il a écrits, ses sculptures sont « des récits ébauchés, des poèmes ironiques, des syllogismes métalliques et cocasses, des figures-fables. Issu de Poe et de Hawthorne, de Bogart, de Hofman et d’Eastwood, Simonds est un poète de l’absurde ». Il a montré son travail dans des galeries  américaines et françaises. Ses sculptures monumentales ont été exposées à de nombreuses occasions dans l’espace public: châteaux de Fléchères et de Cormatin, Angers, Le Breuil… Œuvres publiées dans les Sculpteurs du métal (D. Dalemont, éditions Somogy, Paris, 2006) ou dans des catalogues comme Sculpture 1991-2000 ou Sculptures hautes, hiératiques – Cormatin (galerie Bruno Mory, 2005, texte de Gilbert Lascault).

   Le projet

>> « La vie des Formes autour de Mark Di Suvero« , exposition collective

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s