Louis Cane

Louis Cane, né en 1943 à Beaulieu-sur-Mer (Alpes maritimes), entre en 1961 à l’École nationale des Arts décoratifs, à Nice, puis effectue deux années d’études à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris.
En 1967, il expose, avec Arman, Ben, Noël Dolla et Patrick Saytour, au Hall des Remises en question, lieu récemment ouvert par Ben à Nice, une toile oblitérée par une série de cachets-tampons, sur toute la surface du papier, « LOUIS CANE ARTISTE PEINTRE ». Manière pour lui de réintroduire le signe comme primat.
Il est l’un des fondateurs, en 1971, de la revue Peinture, cahiers théoriques, liée au groupe Supports/Surfaces. Il réalise cette même année ses premières expositions personnelles à Paris (galerie Templon et galerie Yvon Lambert).
L’œuvre de Louis Cane est à la jonction de l’abstraction et de la figuration. Jusqu’en 1975, il continue ses séries abstraites mais, après de nombreux voyages en Italie, il se met progressivement à utiliser des formes semi-abstraites.
La sculpture, qu’il aborde dès 1978, repose sur des sujets presque exclusivement féminins et renoue avec la pratique traditionnelle du modelage, la question des matériaux, de leurs poids, de leurs forces et de leurs faiblesses.

LE PROJET

>> « Passions croisées » (seconde partie): exposition collective d’oeuvres d’art sacré dans deux églises du Hainaut.
>> Eglise Saint-Martin, Lieu-Saint-Amand

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s